Votre guide : la location en Belgique en 2022

location belgique

D’après Eurostat, 71,1% des Belges sont propriétaires. Cependant, tout le monde n’est pas en mesure d’acheter et le marché locatif reste effervescent. En cette période de crise sanitaire et dans un contexte économique, l’on prédit un ralentissement de la demande. Nos experts sont là pour vous prodiguer des conseils avant toute mise en location. Voici un guide qui vous permettra de mieux comprendre le marché de la location en Belgique.

La location en Belgique: 3 régions, 3 demandes, 3 différences

Les trois régions (Wallonie, Flandre, Bruxelles-Capitale) diffèrent quant à leurs prix, leurs demandes, leurs taxes ou charges et le type de bien à mettre en location en Belgique.

Wallonie

Région francophone au sud de la Belgique, la Wallonie met en avant l’offre d’un logement décent, adéquat à ses habitants. De ce fait nait le permis de location. Certains logements doivent répondre à des critères primordiaux comme la salubrité, le nombre de pièces, le respect de la vie privée, la superficie habitable… Attention, des sanctions pénales et des amendes peuvent êtes infligées pour le non-respect de ces réglementations. À l’achat, le prix moyen de l’immobilier en Wallonie par mètre carré est de 1362 euros pour les maisons et de 1948 euros pour les appartements. Attention, ce n’est pas une valeur garantie, tout dépend de ce que votre bien offre, comme une terrasse, un parking…

La province du Brabant Wallon regroupe les appartements et les maisons les plus chers de sa région (données du dernier trimestre 2021). Une des spécificités en Wallonie est le bail de courte durée. Prenez donc en compte que, si vous êtes propriétaire, ce bail peut être prolongé 2 fois maximum. De plus, il doit être fait par écrit et ne doit pas dépasser 3 ans.

Vous remarquerez qu’en Wallonie, il y a plus de maisons que d’appartements, et que ça reste la région la moins chère pour la location en Belgique !

Flandre

Ensuite vient la région flamande. En effet, c’est une région qui attire de plus en plus et qui a connu une forte augmentation de ses prix notamment en cette période de crise sanitaire. Nos experts ont pu le constater avec une hausse des prix à l’achat de plus de 6,5% en un an. Cette hausse touche surtout la Flandre Occidentale. On peut voir, dans l’analyse des prix, que les loyers des appartements avec terrasses ont drastiquement augmenté. On reporte une augmentation atteignant jusqu’à +7,3% par rapport à l’année précédente. Ce n’est pas surprenant en cette période où les activités à domicile restent prépondérantes (télétravail, cours en ligne, webinaires…).  

Nous pouvons aussi observer que les appartements avec deux chambres sont de plus en plus populaires. Et ce, malgré le fait qu’ils ne soient loués que par une personne ou par un couple. En effet, l’exposition au télétravail a poussé les locataires à définir des espaces de bureaux clairs. La province du Brabant flamand regroupe les appartements et les maisons les plus chers de sa région (données du dernier trimestre 2021).

Bruxelles-Capitale

Bruxelles-Capitale est la région la plus chère concernant tous les types de logements, notamment pour la location en Belgique (restez attentifs, un article sur l’achat en Belgique est en cours). Capitale notamment de la diversité culturelle, Bruxelles offre un marché du travail performant. Cette particularité fait d’elle une destination populaire des expatriés mais aussi des Belges. C’est une des raisons pour laquelle le prix des locations peut être extravagant. Évidemment, plus vous vous éloignez du centre-ville, plus les prix sont abordables. Le plus basique à Bruxelles (et le moins coûteux) est le logement étudiant (ou la colocation non-meublée).

Une des particularités de cette région est le bail de location. Il y a un système dit 3-7-9, ce qui signifie qu’un contrat peut être valide jusqu’à neuf ans. Ce système vous permet d’avoir plus de droits que dans d’autres villes belges, ce qui n’empêche pas de rompre ce contrat avant. En revanche, cela signifie que vous pouvez dans certains cas payer une indemnité si vous rompez le contrat durant la première année et sans préavis. Généralement, celle-ci est plafonnée à trois mois de loyer.

En décembre 2021, Bruxelles Capitale a mis en place un moyen de réguler les loyers excessifs. Celui-ci permet donc de réguler les montants sur le marché. Il doit s’y trouver le montant du loyer réel mais aussi le loyer de référence. Qu’est-ce que le loyer de référence d’un bien ? Ce montant est basé sur un ensemble de caractéristiques. Parmi ceux-ci, on retrouve: la moyenne des prix des locations du même genre sur le moment et leur localisation, le nombre de chambres que vous proposez, le confort, la superficie que détient votre propriété… Vous pouvez notamment estimer un bien à louer via https://loyers.brussels/.

Tableau location en Belgique

Des demandes spécifiques pour la location en Belgique

Intérieur

Que le locataire soit Belge ou étranger, la demande d’espace est la même pour tout le monde en Belgique. En plus d’une obligation de télétravailler quatre jours sur cinq en ce début d’année 2022, le télétravail a engendré une hausse de 50% de popularité depuis le Coronavirus. De ce fait, les travailleurs ont besoin de pouvoir continuer à séparer vie professionnelle et vie personnelle, en ayant un certain espace de travail à leur domicile. Néanmoins, un Belge sur quatre continue à travailler depuis chez lui sans espace adéquat. C’est donc sur ce terrain que les investisseurs peuvent jouer, et s’adapter aux nouvelles normes de la location en Belgique.

Extérieur

Même si les beaux jours n’ont pas encore pointé le bout de leur nez, la demande pour des espaces extérieurs est d’autant plus présente depuis la crise du Coronavirus. Après des journées entières devant un ordinateur, les locataires valorisent la présence d’un point d’air à domicile. Un balcon, une terrasse, un rooftop, un jardin, tous ces aménagements sont un plus dans votre propriété et sont susceptibles de faire gonfler le loyer demandé.

Propriétaires : démontrez vos qualités d’adaptation

Que vous soyez locataire ou propriétaire, la location en Belgique a ses propres règles qui diffèrent d’une ville à une autre. Si nos experts peuvent vous prodiguer un conseil, le voici : en tant que propriétaire, prenez en compte les besoins actuels de vos locataires. Par là, nous entendons les extérieurs et les espaces possiblement transformables en un espace bureau. En plus de cela, prenez en considération la localisation de votre propriété lorsque vous fixez vos prix.

En effet, un bien à superficie égale aura un prix drastiquement différent d’une commune à l’autre. Toutes les règles doivent être claires (bail, charges). Quant aux locataires, pensez que toutes les régions ne proposent pas les mêmes biens ni les mêmes prix, adaptez votre budget à vos critères et gardez en tête que le marché reste compétitif, surtout au centre du pays.

Vous pouvez toujours suivre les conseils de nos experts sur la mise en location de votre bien. Suivez cet article pour trouver notre « guide photos » pour débutant.

Comme nos experts vous l’ont annoncé il y a un mois, il est profitable de penser à acheter. Les loyers sont en hausse et ne cesserons pas de si tôt. N’ayez crainte, un article arrive prochainement sur ce sujet !

location en Belgique

Partagez l'article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Inscrivez-vous à la Newsletter L Sphere